La première boite à outils : les indispensables





Crédits : Fotolia

Crédits : Fotolia

Quand on emménage la première fois, on a prévu les casseroles, la couette et les serviettes de bain, mais on a rarement la super caisse à outils à roulettes. D’ailleurs, si c’est ton cas, ne ris pas, dans quelques années ce sera ton tour ! On a aussi rarement le budget disponible pour s’offrir la panoplie là maintenant tout de suite (ni l’envie, et ce serait bien normal). Pourtant, c’est quand on emménage qu’on a le plus de chance d’avoir à faire des petits travaux de bricolage : fixer des tringles, des suspensions, des étagères, assembler des meubles…

Bref, quitte à constituer sa première micro boîte à outils, et à s’épargner de multiples allers-retours au magasin, voici l’indispensable :

outils-light_ le marteau, pour fixer les crochets des tableaux, enfoncer les chevilles des meubles en kit, etc.
_ les tournevis. Au moins un plat et un cruciforme. Une très bonne solution est le kit d’embouts et le manche universel…
_ le mètre. Grâce à lui, on sera capable de centrer ses tableaux au mur, et de prendre les mesures pour acheter ses meubles…
_ la lampe torche. Oui, on peut généralement vivre et bricoler sans elle, mais pour les rares cas où elle s’avérera indispensable (dont les coupures de courant, qui n’arrivent pas qu’aux autres !) ça vaut la peine.
_ le crayon à papier pour faire des repères de perçage ou de découpe.
_ une paire de ciseaux / un cutter

Voilà, ces différents éléments méritent d’être placés dans une boîte à portée de main, ça résoud plein de petits tracas. La boîte se complètera naturellement au fur et à mesure de l’achat de vis, chevilles… Pense également à y stocker les petits outils de montage fournis avec les meubles et les tringles, ce sera bien pratique au prochain déménagement !





outils2-lightDans un second temps, et selon tes besoins, tu peux prévoir :

_ une scie à métaux (pour couper des tringles ou des baguettes en PVC par exemple)
_ une scie égoïne (pour couper des tasseaux, des baguettes en bois)
_ un niveau à bulle, pour fixer des étagères parfaitement horizontales
_ une perceuse-visseuse
_ une scie sauteuse (pour découper dans des planches de bois ou panneaux de particules. Attention, les scies les moins chères ne peuvent pas découper n’importe quel matériau ni épaisseur ! Vérifie toujours les préconisations du constructeur)

 

Et toi, où en es-tu dans la constitution de ta boîte à outils ? Avec ou sans roulettes ?!





 


5 réflexions au sujet de « La première boite à outils : les indispensables »

  1. Oooooh, je sens que je vais revenir me former sur ce site! Merci pour tous ces conseils… Je rêve de me lancer pour fabriquer une étagère à casiers, en bois, un truc pour ranger nos bacs dans la cave…mais je n’ai jamais fait ca! Ton blog me donne du courage!

  2. Si je puis me permettre, une équerre (de menuisier) pour avoir de beaux traits bien… d’équerre 🙂 des serre-joints (on en manque toujours et c’est Très utile pour tout, pas seulement pour les assemblages mais tenir une règle pour aider dans une découpe à la scie, tenir une pièce qu’on perce, tenir 2 pièces à 90 degrés qu’on visse, etc. etc.), de la colle à bois (si possible de qualité) et du « masking tape » (scotche de masquage) qui lui aussi sert à Plein de chose 🙂
    Bonne soirée !

Les commentaires sont fermés.