Quel matériau choisir pour fabriquer un meuble ?

Tu ne trouves pas  le meuble qui te convient dans le commerce ? Fabrique-le ! Comme tu l’as vu avec la table basse et la fausse cheminée, on peut obtenir un rendu spectaculaire juste avec une scie et une visseuse…

La première étape pour concevoir ton propre meuble, c’est de connaître les différents matériaux possibles. Ils répondent à des besoins différents, alors je te propose ici de déterminer tes matériaux à partir du rendu final que tu veux obtenir.

 

1. Si tu as prévu de le peindre (toutes les couleurs et effets sont possibles !), choisis le MDF. Le quoi ? Le MDF, aussi appelé « médium » pour Medium Density Fiberboard, ce sont des panneaux composés de fines particules de bois agrégées à la colle.

Sources : Unilin, Valchromat

Sources : Unilin, Valchromat

_ Il se peint très bien parce qu’il est très homogène : où que l’on coupe, la tranche est toujours propre et nette. Une fois peint, le meuble aura une finition parfaite.
_ C’est un matériau solide, qui ne se fend pas, n’a pas besoin d’être prépercé… Donc parfait à assembler.
_ On peut obtenir des planches de quasiment n’importe quelle dimension, parce que les magasins stockent de très grands panneaux (2m x 1,2m) et les découpent à tes dimensions sur place.
_ C’est un matériau bon marché : certes, il existe moins cher à surface égale (le mélaminé blanc, voir plus bas), mais c’est le seul matériau où l’on n’est pas obligé d’acheter les chutes.

Attention, le médium classique est très sensible à l’eau. Si une goutte tombe dessus quand il est brut, elle fera gonfler définitivement la surface avec laquelle elle a été en contact. Il existe donc des médiums hydrofuges (ce qui ne veux pas dire étanches !) : valide leurs conditions d’utilisation en magasin.

Conseils pour l’assemblage :
_ Avec des panneaux d’épaisseur 18mm, on peut visser dans la tranche sans risque de la faire éclater.
_ Pas besoin de pré-percer les planches. En utilisant une vis auto-perçante et en réglant la visseuse sur une puissance moyenne, la tête de la vis s’enfoncera d’elle même sous la surface. Il suffit d’un millimètre, et il n’y aura plus qu’à mettre un peu d’enduit dessus pour que la vis devienne invisible.
_ Un exemple en photo d’assemblage de planches en MDF se trouve dans le tutoriel du coffrage cache-compteur.
_ Pour ne pas inhaler la poussière de MDF (qui contient de la colle), porte un masque lors du ponçage.

Conseils pour la peinture :
Une fois le meuble assemblé, appliquer de l’enduit de lissage sur les aspérités, une fois sec poncer le surplus, puis appliquer une sous-couche (bien insister sur les tranches, elles absorbent plus que les faces), re-poncer et enfin la peinture finale, en plusieurs couches si nécessaire.

 

2. Si tu veux ne pas avoir à peindre (pour te faciliter la vie ou pour un beau décor), choisis du mélaminé. Il s’agit de panneaux de bois aggloméré sur les faces desquels sont collées des feuilles de décor en « mélamine ». Son grand argument, c’est donc la variété de choix de décors (imitation bois, bétons, ardoise, même du métal, du miroir et du relief !).

Trois exemples de réalisations en mélaminé chez Leroy Merlin

Trois exemples de réalisations en mélaminé chez Leroy Merlin

_ C’est le matériau le moins cher si tu prends le blanc basique. Attention, le prix varie considérablement selon le décor et la solidité de la planche.
_ En revanche, les dimensions en stock sont restreintes (largeur maximum de 60cm pour une hauteur de 2m50 environ).
_ Attention, une fois découpé, on voit réapparaître les particules de bois aggloméré sur la tranche : prévoir donc de recoller du « chant » assorti au décor.

Les cache-vis et les bandes de chant sont indispensables pour obtenir une finition parfaite !

Les cache-vis et les bandes de chant sont indispensables pour obtenir une finition parfaite !

_ Avec la majorité des décors, il n’y aura pas de cache-vis assortis. Tu dois donc prévoir des assemblages où les vis sont cachées derrière ou à l’intérieur du meuble. Voici trois possibilités d’assemblage que tu peux réaliser sans établi (donc dans ton salon) :

Pour assembler facilement des planches d'agglo mélaminé tu peux : les rendre invisibles (en les plaçant à l'intérieur par exemple), ou les assumer sur la façade du meuble avec de belles pièces de quincaillerie

Pour assembler facilement des planches d’agglo mélaminé tu peux : visser depuis l’intérieur du meuble avec diverses pièces d’assemblage, ou assumer les vis sur la façade du meuble avec de belles pièces de quincaillerie

Et maintenant voici le meilleur moyen d’assembler proprement du mélaminé : les tourillons.

Source : Wolfcraft

Source : Wolfcraft

C’est le système utilisé dans les meubles en kit. Sa seule contrainte, c’est que tu devras percer toi-même des trous bien droits, et là je te conseille de travailler avec un établi (et un gabarit de perçage). J’ai testé, c’est très efficace, les détails sont dans cet article.

En conclusion, le mélaminé est un matériau qui demande un travail de conception important, mais en échange qui t’épargne toutes les étapes enduit-ponçage-peinture ! Il te permettra de créer soit un meuble simple et pas cher, soit un beau meuble contemporain (à condition d’utiliser l’outillage pour rendre les vis invisibles).

 

3. Tu veux la chaleur et le prestige du vrai bois : choisis du bois massif ! Le bois est le matériau qui revient le plus cher, réserve-le donc aux meubles sur lesquels tu veux voir apparaître le veinage ! (que tu peux tout à fait teinter, vernir, patiner…)

essences de bois

Les principales essences que tu trouveras en magasin, du moins cher au plus prestigieux

Le pin et le sapin sont les plus abordables : tous les deux assez tendres, donc faciles à couper ou percer, ils garderont en revanche une petite marque s’ils prennent des coups.
Ensuite viennent des essences plus nobles comme le teck (pour une touche exotique et un toucher très doux) et le hêtre (un bois dur à la couleur caractéristique).
Enfin le roi de tous, le chêne, avec sa magnifique teinte : le plus dense, donc très solide, ce qui implique qu’il est assez lourd et moins facile à découper.

Et comme le bois est un matériau noble, il est impensable de laisser apparaître les vis… c’est donc le matériau qui nécessitera soit la plus grande ingéniosité de conception, soit l’outillage du menuisier (une défonceuse, au moins). Une fois qu’on a compris ça, on regarde d’un autre œil l’armoire normande de Grand-Mère…

Quatre exemples d'assemblages en menuiserie. Mieux vaut être bien équipé !

Quatre exemples d’assemblages en menuiserie. Mieux vaut être bien équipé !

Personnellement, j’ai utilisé des moulures d’angles pour cacher les vis de mon coffre en bois :

Le coffre à linge : entre la baignoire et le lit

Mon coffre à linge en sapin

Tu sais comment dissimuler tes futures vis ? Voici un topo sur les panneaux de bois qu’on peut trouver en grandes surfaces de bricolage, par opposition à ce que les professionnels et amateurs éclairés peuvent se procurer en scierie :
_ Les panneaux d’ameublement en bois ont une largeur maximale de 60cm, pour une hauteur de 2m ou plus. Néanmoins, si tu avais besoin d’une dimension plus large, jette un œil aux plateaux de table, ils font environ 80cm par 1m. D’autre part, dans certains cas, les plans de travail de cuisine en bois massifs peuvent être utiles (comme marches d’escaliers notamment, puisqu’ils sont épais et très solides !)
_ Vérifie toujours que ton panneau n’est pas cintré, c’est à dire légèrement courbé : le bois est un matériau organique, il travaille, d’autant plus quand il n’a pas suffisamment séché avant d’être mis en rayon. Pour la même raison, stocke tes panneaux à plat et dans un endroit sec.
_ Pour une même essence et les mêmes dimensions, tu peux trouver 2 voire 3 prix très différents dans le même magasin : c’est une question de qualité. A toi de déterminer si tu veux le moins cher (il aura beaucoup de nœuds, voire des trous, sera moins bien fini et parfois moins solide) ou le plus beau (ce qui ne garantit pas non plus qu’il sera plus solide). Je ne te dirai pas de choisir forcément le plus beau, ça dépend vraiment de ce que tu as décidé de fabriquer.

Pour conclure, quel que soit le matériau que tu choisis, vérifie qu’il existe les accessoires de finition pour ton meuble : on a déjà parlé des bandes de chant pour le mélaminé, et tu connais mon amour des cymaises et corniches : de nombreuses formes de moulures existent en MDF et en plusieurs essences de bois !

Cette (longue) mise au point t’a été utile dans ton projet ? Tu aurais d’autres conseils à donner sur le choix du matériau ? Raconte-moi !!

19 réflexions au sujet de « Quel matériau choisir pour fabriquer un meuble ? »

  1. bon article très détaillé.
    moi ce que j’ aimerais ce sont des conseils pour fignoler un encadrement de porte, pour l ‘embellir en somme en masquant les irrégularités du mur …

    • En effet, je n’en parle pas parce que je ne conseille pas d’utiliser du contreplaqué pour fabriquer un meuble : c’est plus chez que du medium et ça n’a pas la belle tranche du bois massif (et en plus, je n’ai jamais réussi à trouver du contreplaqué bien droit en grandes surfaces de bricolage…). On conseille d’utiliser le contreplaqué pour fabriquer des coffrages (pour cacher la tuyauterie par exemple) parce qu’il est solide sans être épais, cela dit dans de nombreux cas le MDF peut suffire.

  2. Bonjour, j’aménage dans mon premier appartement et j’aimerai faire moi même la tête de lit, les tables de nuit, le meuble télé etc seulement je ne sais pas trop comment faire et surtout si ça va me revenir moins cher que d’acheter des meubles.

    Merci d’avance pour tout les renseignements

    • Bonjour Claire, ce sont de beaux projets ! Ton commentaire appelle à une longue réponse, je pense donc en faire un article que je publierai dans les prochains jours (je suis sûre que d’autres personnes se posent les mêmes questions).
      En attendant, j’ai une question pour toi : pour quelle(s) raison(s) est-ce que tu veux fabriquer tes meubles ? Pour respecter un budget serré ? Parce que tu ne trouve pas le style que tu veux en magasin ? (et dans ce cas : quel style) Parce que tu aimes créer ?
      Et une petite deuxième pour la route : est-ce que tu peux me montrer des images de ce que tu voudrais fabriquer ? (tu peux copier-coller les liens) Ca me donnera une idée du niveau de complexité.

  3. Bonjour,
    Je cherche un bureau/plan de travail pour travailler mes papiers, d’une hauteur de 110cm car je préfère travailler debout et me déplacer facilement , je n’aurais pas à me lever et me rassoir sans cesse pour aller chercher mes papiers dans une autre pièces et utiliser mon imprimante .
    Je pense utiliser du bois très épais de 38 MM car je le trouve esthétique. Je ferai faire les découpes par un professionnel.
    Peut être avez vous des suggestions qui pourraient m’être utiles ?
    Merci.
    Patrick retraité de fraîche date.

    • Bonjour Patrick,

      Je n’ai pas de suggestions particulières, mais des questions à vous poser :
      _ pour quelle(s) raison(s) voulez-vous fabriquer vous-même ce bureau ? (on trouve dans le commerce des bureaux à hauteur réglable, par exemple celui-ci chez Ikea pour 229 euros jusqu’à 120 cm de hauteur)
      _ avez-vous déjà prévu la logistique de l’assemblage de votre bureau ? (du bois, aussi épais, c’est lourd à manipuler, et ça suppose des pieds solides et très stables)
      _ quels pieds prévoyez-vous ? (des pieds fins risquent d’être branlants à cette hauteur. Une bonne solution en termes de coûts/solidité/esthétique est de détourner des meubles de cuisine : le plan de travail (qui peut être en bois massif épais) repose sur des caissons de rangement de cuisine (à tiroir, c’est encore plus pratique). Il faut juste trouver des pieds de caissons à la bonne hauteur.)

      Finalement, en me relisant, j’ai bel et bien des suggestions, mais j’ignore si elles s’appliquent à votre situation ! J’avoue que je suis moi-même en train de créer mon bureau sur-mesure, avec des meubles de cuisine…

      N’hésitez pas à nous en dire plus !

  4. Bonsoir.

    Je souhaite confectionner une banquette d’angle que je voudrais escamoter en lit double.
    J’ai imaginé les plans, et j’utiliserais le sommier d’un clic-clac.
    Que me conseilleriez vous pour l’épaisseur de mdf pour le contour du meuble?

    Cordialement.
    Benjamin

    • Bonjour Benjamin,

      Pour votre situation je préfère botter en touche : je n’ai pas l’expérience nécessaire pour vous répondre. Peut-être trouverez-vous des tutoriels ou témoignages de fabrication de canapés convertibles ailleurs sur le web ?

      En tout cas, bonne fabrication !

  5. un matériau que j’utilise : le carton
    solide, facile à travailler, recyclable
    j’utilise des outils comme la scie sauteuse, la ponceuse mais tout le temps
    mon projet en cours est une table de salon.
    j’ai commencé par faire un meuble de salle de bain (voir mon blog). Bien protégé contre l’humidité, il s’y trouve depuis près de 3 ans maintenant !
    cordialement

    • C’est vrai, merci pour cette suggestion, je n’avais pas du tout pensé au carton ! (question d’affinité personnelle j’imagine) En plus j’imagine que c’est moins salissant à fabriquer que les meubles en bois, et dans un appartement c’est un critère important. Bonne continuation !

  6. Bonjour, je souhaite fabriqué une armoire de chambre style cabine de plage ( Hauteur : 220 cm dont 40cm de « toit » / largeur : 90cm et profondeur : 65 cm)
    Je décide de la fabriquer moi même car nous ne trouvons pas d’armoire dans ce style avec les dimensions voulues : suffisamment profonde pour une penderie par exemple ou alors trop petite et excessivement chère.

    Je compte créer l’armature de l’armoire à l’aide de tasseau et ensuite venir y fixer mes planches d’aggloméré.
    Je débute en bricolage et j’ai déjà réalisé quelques meubles en palettes, j’aimerai votre avis en ce qui concerne le choix de mes matériaux.
    Merci de votre réponse

    • Bonjour Quentin,
      Pour une armoire, surtout style cabine de plage, j’avoue que je verrais plus du vrai bois : les planches de pin ou sapin ne sont pas excessivement chères, elles donnent une belle finition et surtout elles seront plus solides que de l’aggloméré sans pour autant être trop lourdes.
      Bon construction !

  7. Bonjour Lauriane,

    Tout d’abord merci pour cet article (et les autres) ! C’est très clair et accessible pour les débutants. J’ai moi aussi une question. Je vais me fabriquer une DVDthèque, parce que tout ce qu’on trouve dans le commerce est toujours trop profond (genre 29cm) et aussi parce que j’ai bien envie de la faire moi-même. Ce que je voudrais savoir, c’est s’il est nécessaire de faire cet espèce de « coffrage » qu’il y a en bas sur tous les meubles de ce genre ? Je ne suis pas certain que ça s’appelle comme ça mais je parle de cette planche de bois sous le premier rayon. Est-ce que ça sert juste à pas mettre un coup de pied dans les affaires, ou quand on passe l’aspirateur ? Ou est-ce qu’il y a une question d’équilibre ou de résistance au poids ?

    Cordialement,

    Pascal.

  8. Bonjour,

    super article, de bonne choses à prendre en compte ..
    J’aurai souhaiter avoir quelques infos, voilà avec un budget un peu serrer confectionner moi même un meuble tv .
    C’est pas que je ne trouve pas en commerce mais ce qui me plaîrais, bah me coûterez un bras ;) .
    Ce que j’aimerai c’est retrouver un style de vieux en moderne mais pas de mélaminées, avec pas mal de rangement car pas mal de multimedia .. Tout ça à moindre coût
    Merci par avance, cdt .

  9. Bonjour j’aimerais fabriquer des meuble style industrielle mais je ne sais pas comment fabriquer mon plateau pour ma table de salon. Et j’aimerai savoir quel bois utiliser pour mon meuble tv.
    Merci à vous
    Cordialement
    Montserrat

Répondre à anne Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>