Comment fabriquer des séparateurs de tiroir sur-mesure (en mode Mac Gyver)

Tu te souviens peut-être que j’adore les tiroirs de cuisine : je ne leur trouve qu’un seul défaut, laisser le contenu s’y promener au gré des ouvertures-fermetures.

Pour éviter que tous les ustensiles ne se mélangent, il existe dans le commerce des séparateurs de tiroir et des casiers range-couverts, mais… ceux qui sont beaux ne sont pas forcément aux bonnes dimensions, et ceux qui sont totalement adaptables manquent sévèrement de charme.

Il existe une multitude de produits pour organiser les tiroirs, voici trois systèmes, du plus beau au plus modulable, chez Ikea.

Il existe une multitude de produits pour organiser les tiroirs, voici trois systèmes, du plus beau au plus modulable, chez Ikea.

Fabriquer soi-même des séparateurs en bois, c’est le niveau débutant de la menuiserie : il « suffit » de savoir faire des encoches et creuser des rainures. Quand je dis qu’il « suffit », c’est parce que ce sont des opérations simples, si on dispose des bons outils : idéalement, une défonceuse.

Mais, bonne nouvelle, il est possible de fabriquer des séparateurs en bois (plutôt) jolis, rien qu’avec une perceuse, une petite scie manuelle et un tournevis. Et si jamais tu possèdes une scie sauteuse, le résultat sera encore plus net.

separateur-tiroir-outils

Si tu utilises une scie manuelle, veille à ce que la lame soit faite pour le bois, et idéalement à petites dents, pour que la découpe soit précise.

1. Evaluer la situation : sortir tous les ustensiles, sélectionner ceux qui auront le droit de retourner dans le tiroir, regrouper les ustensiles à mettre dans la même case.

Si tu me lis depuis longtemps, tu sais que ceci n'est pas ma cuisine. On m'a réquisitionnée en pleines vacances pour ces séparateurs !

Si tu me lis depuis longtemps, tu sais que ceci n’est pas ma cuisine. On m’a réquisitionnée en pleines vacances pour fabriquer ces séparateurs ! D’où le mode « MacGyver »

On ne dirait pas, mais c’est l’étape la plus importante. A quoi sert de fabriquer des rangements sur-mesure, si on n’a pas bien réfléchi à ce qu’on a besoin de ranger ?

2. Déterminer le plan, prendre les mesures

tiroir-separateur-avant-plan

_ Faire des essais de placement dans le tiroir
_ Réfléchir d’abord au placement qui sera le plus pratique pour les ustensiles les plus utilisés
_ Veiller à ce que tous les côtés du tiroir soient en contact avec un séparateur, sinon les séparateurs se déplaceront à l’intérieur du tiroir.

3. Couper et assembler les tasseaux

Pour les séparateurs de ce tiroir, j’ai utilisé 2 tasseaux en sapin « rabotés » (c’est la qualité supérieure, par opposition aux tasseaux en bois brut, dont la surface peut présenter des échardes), de section 9 mm x 48 mm environ.

Trois conseils :
_ A chaque nouveau segment découpé, vérifier qu’il s’emboite bien dans le tiroir / dans les autres segments. Comme ça, en cas d’erreur, c’est rapide à rectifier.

_ Pour les assemblages en X, il va falloir créer des encoches sur les deux morceaux de tasseau. Avec une défonceuse, ce serait vite fait, bien fait. Mais sinon, il suffit de percer l’extrémité de l’encoche avec une grosse mèche à bois, puis de découper à la scie les deux côtés de l’encoche.

tiroir-separateur-assemblage-encoches-encastré

_ Pour les croisements en T : idéalement, on ferait une rainure légère à la défonceuse pour que les deux morceaux de tasseau s’encastrent proprement, et avec un point de colle tout tiendrait bien. Mais on peut « se contenter » de visser les deux morceaux ensemble. Si tu es vraiment en mode « MacGyver » et que tu as choisi des vis autoperçantes, un tournevis suffit !

Pour visser exactement au bon endroit, j'ai tracé mes repères "en situation réelle"

Pour visser exactement au bon endroit, j’ai tracé mes repères « en situation réelle »

Pour un résultat plus propre

L’assemblage en « T », avec ou sans pré-perçage

Pour un résultat plus propre, il faudra pré-percer légèrement la première planche pour que la tête de vis n’en dépasse pas. Après le vissage, un peu de pâte à bois permettra de masquer les têtes de vis pour une finition impeccable.

Et voilà le résultat :

tiroir-separateurs-resultat

On m’a gentiment dispensée du vernissage (j’avais un apéro à prendre), mais ce sera important de le faire pour protéger le bois de l’humidité.

Bilan :

Ce sont mes premiers séparateurs, ils m’ont pris 2 jours (c’était les vacances, je ne me suis pas pressée) parce que j’ai tout scié et vissé à la main. Ils m’ont coûté 12 euros de tasseaux.

Ils ne sont pas parfaits, pour 2 raisons :
_ Les tasseaux que j’ai achetés étaient très (très) légèrement courbes, donc, par endroit, le séparateur se soulève légèrement du fond du tiroir. C’est un défaut qui peut se régler en « dégauchissant » les tasseaux (avec une dégauchisseuse, outil que MacGyver ne possède pas), en fixant les séparateurs sur un fond (mais de la poussière finira par s’accumuler dans les recoins ainsi créés), ou bien en découpant du « tapis de tiroir » à la taille de chaque compartiment pour en rehausser le fond.
_ En faisant toutes les découpes à la scie manuelle, impossible de les rendre impeccablement rectilignes, ni impeccablement perpendiculaires au tasseau. Ce qui fait que les assemblages en T partent parfois (très) légèrement en biais

Ca reste un résultat honorable, et la prochaine fois, avec une scie sauteuse et des vis invisibles, ce sera parfait !

Et toi, comment fais-tu pour conserver de l’ordre dans tes tiroirs ? Tu as une meilleure technique pour créer des séparateurs sur-mesure ?

6 réflexions au sujet de « Comment fabriquer des séparateurs de tiroir sur-mesure (en mode Mac Gyver) »

  1. Waouh ! Il faut que j’en fasse depuis tellement longtemps… je n’ai pas des tiroirs de cuisine standards, du coup les séparateurs préfabriqués sont soit trop grandes soit trop petits…

    En tout cas, c’est joli et intelligent !

    A ton avis, est-ce qu’il y a moyen d’augmenter la contenance en faisant un ou plusieurs petits compartiments qui glissent au-dessus des autres ? J’ai vu ça dans des séparateurs pour tiroirs de bureau, je me dis que ça serait bien pratique !

    • Je n’ai jamais vu le système de compartiments coulissants dont tu parles, mais si j’imagine bien, il faudra prévoir des rails latéraux, et le compartiment coulissant empêchera toujours l’accès à une partie du tiroir en-dessous, non ? Ca obligerait aussi à ce que le contenu du compartiment inférieur ne dépasse jamais, sous peine de taper et bloquer… Disons que pour ma manière de stocker, ce serait trop contraignant.

    • C’est vrai, mais quand on n’a pas de matériel de menuisier, c’est compliqué de travailler sur du bois fin. Dans cet exemple, avec seulement un tournevis et une scie à main à ma disposition, je savais que j’allais devoir visser dans la tranche, d’où l’épaisseur :-)

Répondre à LAURENT Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>